-
21 Oct 2020
اتهامات "للملاك الأثرياء" بأنهم باتوا خارج السيطرة.. رفض لإقامة بطولة كروية جديدة
21 Oct 2020
مشاريع نسائية في غزة.. متجر تقديم هدايا تراثية وأعمال يدوية
21 Oct 2020
العراق.. نحو مليون نازح ينتظرون العودة إلى ديارهم
21 Oct 2020
مركز أميركي يدين عزم الإمارات ترحيل معتقلين سابقين بغوانتانامو إلى اليمن
21 Oct 2020
ولاية تكساس.. مركز الثقل الانتخابي الأكبر للحزب الجمهوري
21 Oct 2020
لوتان: في خنادق انفصاليي ناغورني قره باغ.. شباب لا يدركون نكسات معسكرهم
21 Oct 2020
العالم رهين الكمامة.. مخاطر الحرب الجديدة وضرورة أجندة كونية
21 Oct 2020
هكذا برر توخيل خسارة سان جيرمان أمام مان يونايتد
21 Oct 2020
تغطي نصف مساحة البلاد.. مناورات إيرانية تحاكي حربا حقيقية
21 Oct 2020
ليبيا.. الأمم المتحدة تعلن اتفاق طرفي النزاع على إجراءات بناء الثقة
21 Oct 2020
ميسي والأرقام القياسية بدوري الأبطال.. رحلة عمر
21 Oct 2020
تركيا.. تفاصيل جديدة في قضية التجسس لصالح الإمارات
21 Oct 2020
أزمة إعلام السيسي بين الوزير والأذرع.. لماذا تتصارع الأجهزة الأمنية بمصر؟
21 Oct 2020
عالم صناعة المحتوى.. قصة نجاح المؤثر الكويتي بوعريكي في وسائل التواصل
21 Oct 2020
كأنه مستيقظ من النوم.. شاب يقف أعلى بالون ضخم ويلوح لطائرة في أوكرانيا
21 Oct 2020
في ذكرى وفاتها.. شحرورة العراق عفيفة إسكندر جالست الملوك وماتت وحيدة منسية
21 Oct 2020
مقال بواشنطن بوست ينتقد خطاب ماكرون: الإصلاح يكون بمواجهة المؤسسات لا بتشويه المسلمين
21 Oct 2020
كورونا.. الإصابات تتخطى 41 مليونا عالميا والولايات المتحدة تسجل 300 ألف وفاة إضافية خلال الجائحة
21 Oct 2020
هازارد.. ديمبلي البرشلوني في ريال مدريد
21 Oct 2020
ماذا تملك واشنطن لإنهاء معارك قره باغ؟ الحياد سلاح واشنطن في النزاع
21 Oct 2020
بكفاءات محلية.. أول قمر صناعي تونسي يستعد للإطلاق
21 Oct 2020
تسعة أطعمة ومشروبات تطرد الأرق من فراشك
21 Oct 2020
عودة المايسترو السويسري.. فيدرر يتأهب للمشاركة في بطولة أستراليا
21 Oct 2020
برشلونة يضرب 4 عصافير بحجر واحد
21 Oct 2020
نقابة الصحفيين التونسيين تصف مشروع تعديل مرسوم منظم قطاع الإعلام بغير الدستوري

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 52
 Ahmed Ben Salah

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Les Semeurs
 9/18/2020
 236
 
Lecture Zen
  9276
 
À Ahmed Ben Salah : la Tunisie reconnaissante.
 
 

Ahmed Ben Salah est parti après avoir été le témoin de l’essentiel de l’histoire politique moderne de la Tunisie. Il a vécu l’avant-indépendance, la lutte nationale, l’indépendance, la construction, l’exil, le retour.


 

Photo

À Ahmed Ben Salah : la Tunisie reconnaissante.

Photo

Ahmed Ben Salah est parti après avoir été le témoin de l’essentiel de l’histoire politique moderne de la Tunisie. Il a vécu l’avant-indépendance, la lutte nationale, l’indépendance, la construction, l’exil, le retour.

Une longue vie de grandes réalisations et d’immenses souffrances. Il est réconfortant de voir qu’il est parti entouré de l’affection de la plupart des tunisiens qui, de presque toutes les sensibilités politiques, lui ont rendu hommage.

Ahmed Ben Salah était un gentilhomme, un honnête homme, un homme de convictions et de cœur, pénétré des valeurs humanistes de la gauche.

C’est à lui que nous devons et non pas à Bourguiba, son tourmenteur et persécuteur, les petites voies vicinales de l’arrière campagne, les dispensaires les plus reculés et les plus éloignés, les petites écoles « du bout du monde » et les quelques foyers industriels.

Il est dommage que sa voix nous ait manqué pendant la révolution alors que « sa famille », la triste gauche de maintenant, pactisait avec la réaction et s’enivrait de stériles et vaines haines idéologiques.

Ahmed Ben Salah laisse un immense vide celui de la gauche sociale, un terrain déserté par la gauche et abandonné à tous les populismes, celui précisément qui attend d’être peuplé.

Paix à l’âme du disparu, son souvenir restera.

Mokhlès Marzouki



Ahmed Ben Salah : un modèle de probité

Photo

Avec la disparition de Ahmed Ben Salah c'est un pan entier de notre histoire contemporaine qui resurgit.

Concentrant l'essentiel des portefeuilles ministériels durant la décennie des années 60, l'homme politique, modèle de probité et dont la carrière a été vouée au service public a été lâché par Bourguiba en 1969, à cause de son dogmatisme en faveur de la collectivisation.

Enfant, je me souviens d'une anecdote le concernant qui m'avait marqué. Lorsqu'il a été jeté en prison au début des années 70, il n'avait sur son compte bancaire que la somme de 300 DT, l'équivalent de 5 Smig de l'époque…

C'est tout dire sur le personnage.

Fayçal Bekri



Adieu Sid'Ahmed Ben Salah….

Photo

La première fois où je l'ai rencontré, c'était à Paris, un 26 Janvier 1983, à la mutualité, Boulevard Saint-Michel, à l'occasion d'un meeting organisé par les opposants Tunisiens vivant en exil pour célébrer (façon de parler) le cinquième anniversaire des évènements tragiques du 26 Janvier 1978.

Nous eûmes un échange assez vif, je dois dire, puisque nos opinions divergeaient concernant l'expérience collectiviste des années soixante, lui, têtu, obstiné, m'exposait les raisons de cet échec, le lâchage dont il fut victime, les cabales et les campagnes de dénigrement conduites par le clan des cinq qui le visèrent en 1967(Béchir Zarglayoune, Haj Soula, Ali Ourak, Hassène Belkhoja et Oudherni ou Ouderni ,j'ai oublié), je lui reprochai son manque de discernement, ses choix discutables, la violence institutionnelle qui accompagna l'instauration du "coopérativisme"calqué à l'époque sur le modèle Yougoslave de Tito….,le manque de pédagogie dans l'approche politique et économique…J'avais insisté sur le fait que cette expérience , indépendamment des facteurs qui concoururent à son échec, méritait un bilan objectif et une autocritique….

Lui, farouche, me répondait que Bourguiba n'y croyait pas vraiment et que l'expérience avait été volontairement sabotée par la haute et moyenne bourgeoisie et les grands propriétaires terriens, les féodaux, comme il les appelait…Par ailleurs, il estimait qu'il fut un pionnier et que ses résultats plaidaient en sa faveur dans les secteurs de l'éducation nationale, de la santé publique, du tourisme, de l’industrie….

S'il osait une autocritique, c'était pour affirmer qu'il aurait dû commencer par ceux d'en-haut, justement ceux qu'ils accusent d'avoir saboté sa politique de collectivisation….

L'homme est très attachant, extrêmement désintéressé et habité par ses idées, il fut et pendant longtemps, lors de son exil, un conseiller très précieux du chancelier autrichien Bruno Kreisky, de Boumediene, et il était très apprécié par la plupart des gouvernements scandinaves….

Adieu Sid'Ahmed, grand bonhomme dont la lucidité, en dépit de son âge avancé, était exceptionnelle….

Chiheb Boughedir

 

Par : Les Semeurs

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات