-
23 Jan 2020
بعيدا عن السياسة.. "خنق النيل" أكبر تغطية علمية لآثار سد النهضة على مصر
23 Jan 2020
كالامار للجزيرة: هناك ارتباط بين مقتل خاشقجي وقرصنة هاتف بيزوس
24 Jan 2020
وصفها بالعظيمة.. ترامب يعلن خطته لسلام الشرق الأوسط قبل الثلاثاء المقبل
23 Jan 2020
الصحة العالمية: من المبكر جدا إعلان حالة طوارئ دولية بسبب فيروس كورونا الجديد
23 Jan 2020
حكومة الوفاق ترحب بمخرجات اجتماع الجزائر لدول الجوار الليبي
تعرف على تفاصيل اختراق هاتف جيف بيزوس
24 Jan 2020
10 مشاكل صحية تسبب تساقط الشعر.. الصلع يصيب النساء أيضا
23 Jan 2020
للعثور على برمجية الاختراق.. اختباران حاسمان ينتظرهما بيزوس ويخشاهما بن سلمان
23 Jan 2020
ذكرى الثورة أم عيد الشرطة.. 25 يناير تثير حيرة السيسي وتشعل الجدل بين المصريين
23 Jan 2020
شاهد.. الجراد يجتاح مناطق بمحافظة تعز في اليمن
23 Jan 2020
هل ينسف تفعيل آلية فض النزاع الاتفاق النووي مع إيران؟
23 Jan 2020
بعد كر وفر.. المحتجون يسيطرون على الشارع الرئيسي في بغداد
23 Jan 2020
ليفربول يهزم الذئاب ويخسر ساديو ماني
23 Jan 2020
الجبير: لن نسمح بـ"حزب الله" جديد في اليمن
24 Jan 2020
هل يمكن الاستمرار في الزواج التعيس من أجل الأبناء فقط؟
24 Jan 2020
3 فوائد لتناول اللحوم
23 Jan 2020
بتهمة تهريب المخدرات.. كولومبيا تسلم لاعب كرة دوليا سابقا إلى أميركا
23 Jan 2020
استخدمت وسيلة تعذيب.. حقائق مذهلة عن الدغدغة
23 Jan 2020
شاهد: هدفان في دقيقة واحدة.. كودجيا والسومة يتألقان بالدوريين القطري والسعودي
23 Jan 2020
بدل تسليمها لأصحابها.. ساعي بريد ياباني يحتفظ بنحو 24 ألف رسالة
23 Jan 2020
إعادة فتح مطار طرابلس بعد إغلاقه إثر تهديد قوات حفتر
23 Jan 2020
طلبة عسكريون بالإجبار في جنوب تونس.. رواية المنفى والوطن المهمش في "محتشد رجيم معتوق"
23 Jan 2020
وقفة في غزة تطالب العالم بإدانة الجرائم الإسرائيلية
23 Jan 2020
تزامن مع منتدى بالقدس غاب عنه الرئيس البولندي.. وفد بقيادة السعودية يحيي ذكرى المحرقة بأوشفيتز
23 Jan 2020
كيف أثر ظهور الأوبئة والأمراض في الفنون البصرية؟
23 Jan 2020
"استبعادي من مونديال 2022 بفعل فاعل".. إيقاف جريشة لاعتراضه على ظلم لجنة الحكام
23 Jan 2020
أسرته تنفي الاتهامات.. محكمة إسرائيلية تقضي بسجن أردني 5 سنوات
23 Jan 2020
بالفيديو.. محتجون في الناصرية العراقية يرفضون وساطة عشائرية لفتح الطرق
23 Jan 2020
مليونية الصدر تضفي بعدا خطيرا على احتجاجات العراق
23 Jan 2020
"أنت غبي".. وزير الطاقة السعودي يرد على صحفي بريطاني سأله عن اختراق هاتف بيزوس
23 Jan 2020
اشرب قهوتك كأنك في الأقصى.. حملة في مقاهي قطر للتذكير بقضية القدس
23 Jan 2020
النفيسي ما زال يثير الجدل بعد فتح "صندوقه الأسود"
23 Jan 2020
شاهد- الأم الحنون للمحتجين.. هكذا تُقتل وتعتقل المسعفات في العراق
23 Jan 2020
كورونا وسارس وإنفلونزا الطيور.. لماذا تظهر كثير من الفيروسات بالصين؟
23 Jan 2020
طهران: تهديد أميركا بقتل خليفة سليماني إرهاب حكومي
23 Jan 2020
استهداف الطائرات المدنية.. وسط صمت دولي حفتر يصعد تهديداته
23 Jan 2020
الهند تستعد للاحتفال بيوم الجمهورية
23 Jan 2020
مخاوف عالمية متزايدة.. الهند تعلن إصابة أحد مواطنيها في السعودية بفيروس كورونا
23 Jan 2020
أقدم عقرب عاش في الماء قبل 437 مليون عام
23 Jan 2020
محاكاة للأمم المتحدة ومؤسساتها.. 1900 طالب دولي بالدوحة يعززون مهاراتهم في الدبلوماسية
23 Jan 2020
بالفيديو.. ساري يمدح رونالدو: الفضل يعود لوالدته التي أنجبت مثل هذا المخلوق الاستثنائي
23 Jan 2020
العدل الدولية تأمر ميانمار باتخاذ كافة التدابير لمنع إبادة الروهينغا
23 Jan 2020
المنح الجامعية.. وسيلة تركيا للتواصل مع شعوب العالم ونشر ثقافتها
23 Jan 2020
احتجاجات العراق.. عنف غير مسبوق واعتقالات بلا مسوغ قانوني
23 Jan 2020
أكاديمية رياضية في غزة توقع اتفاقية لاحتراف الفلسطينيين بأوروبا
23 Jan 2020
كوريا الجنوبية.. صراعات الورثة تهدد الإمبراطوريات الاقتصادية
23 Jan 2020
صنع الله يحذر: إنتاج ليبيا من النفط سينخفض لأدنى مستوى له
23 Jan 2020
شكوك بانتقاله من الثعابين.. بكين تلغي احتفالات رأس السنة الصينية بسبب كورونا الجديد

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 11
 Philosophie

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Raouf Seddik
 1/30/2016
 993
 
Lecture Zen
  848
 
L’écritoire philosophique / D’Occident en Orient : les deux paradigmes de la poésie
 
 

La question de la poésie dans sa relation à la culture en général fait l’objet de deux paradigmes distincts selon que l’on se place dans le contexte européen ou dans le contexte arabo-musulman.


 

Photo

La question de la poésie dans sa relation à la culture en général fait l’objet de deux paradigmes distincts selon que l’on se place dans le contexte européen ou dans le contexte arabo-musulman. Or cette question n’a rien de marginal : elle est déterminante. Parce qu’elle s’inscrit dans l’acte de fondation de l’une et l’autre culture. Notons que, dans les deux cas, il y a une éviction de la poésie des murs de la cité. Au bannissement du poète dans le livre 10 de la République de Platon répond, 9 à 10 siècles plus tard, les 3 ou 4 versets de la fin de la sourate qui porte justement le titre de sourate des Poètes : « Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent // Ne vois-tu pas qu’ils divaguent dans chaque vallée // Et qu’ils disent ce qu’ils ne font pas… » Le Prophète lui-même se défend d’être un poète, en réponse à certaines accusations. Le Coran le déclare au verset 41 de la sourate 69 (Al-Haqqah) : « … ce n’est pas la parole d’un poète, mais vous ne croyez que très peu ».

Ces sentences doivent nous rappeler qu’au moment de la naissance de l’islam, les poètes arabes avaient leurs partisans, un peu à l’image de nos clubs de football aujourd’hui. Ils représentaient leurs tribus respectives… Certains peut-être quittaient les vallées vers les sommets, vers les hauteurs d’où l’on aperçoit à l’horizon l’étendue de la création mais, une fois advenu l’écho de la Révélation, ce sont les poètes des vallées qui demeurent, en gardiens d’une culture qui craint les grands espaces.

Ce sont ces poètes-là qui sont pointés du doigt par le texte coranique, plus que les poètes d’avant l’islam dont les joutes ont servi à la formation de ce que, dans un article précédent, nous avons appelé une « alchimie linguistique », ajoutant que la parole qui se manifeste dans la Révélation s’inscrit elle-même dans cette alchimie : elle en est un point incandescent, un point qui fait prodige, en ce sens qu’il porte l’accomplissement du pouvoir de la langue à un degré où le poème cesse d’être l’occasion d’une joute pour devenir le lieu d’un rassemblement et d’un projet commun… Et un projet où, désormais, l’homme fait ce qu’il dit.

En un sens, qui est essentiel, le reproche fait à la poésie est de rester dans le creux des vallées et des oueds, de ne pas faire l’effort de gravir les sommets à la rencontre d’une parole qui révèle en bouleversant. Les joutes, avec leurs adeptes, leurs « suiveurs », peuvent s’inscrire dans ce mouvement ascensionnel. Et c’est justement parce que ce mouvement ascensionnel a existé qu’il a pu donner lieu à une alchimie linguistique et que cette alchimie, à son tour, a pu mener à un point d’incandescence qu’est la Révélation. Les deux mouvements sont possibles : les joutes peuvent s’inscrire dans un mouvement de descente vers l’ombre des vallées en entraînant dans leurs sillages des « égarés », comme elles peuvent s’inscrire dans celui qui mène vers la lumière de l’universel.

Le rejet de la poésie correspond ici au rejet de la première possibilité. Le point de départ reste cependant la joute, comme élément à l’intérieur duquel la langue peut atteindre un niveau de transformation et d’accomplissement de son unité ou, au contraire, rater ce processus, revenir à une production verbale sans effet sur l’action des hommes et qui demeure enfermée dans sa dimension locale ou tribale. Dans le cas des Grecs anciens, le point de départ n’est pas la joute mais la parole poétique qui, dans le mythe, répond aux interrogations de l’homme sur l’origine du monde… Ce qui est inséparable de la destinée de l’homme. Les épopées et les tragédies qui composent la littérature grecque représentent souvent des parcours de vie humaine, mais ces récits s’inscrivent, de façon explicite ou implicite, dans la continuité des récits qui nous parlent de la genèse du monde et des dieux. Donc de l’origine. D’où le fait que la poésie se présente naturellement comme un discours concurrent par rapport à la philosophie.

L’homme saisi par la question au sujet du monde et de sa propre présence dans le monde sait que la poésie a vocation à lui apporter une réponse. De sorte qu’il n’hésite pas à se tourner vers elle… Or c’est précisément ce que refuse la philosophie à sa naissance. Il y va en quelque sorte de sa survie. Mais on sait que, à la fin du XIXe siècle, une voix va s’élever pour redonner à la poésie tous ses droits face à la philosophie. Cette voix est celle de Friedrich Nietzsche, auteur d’un texte qui va marquer les esprits : La Naissance de la tragédie.

Avec Nietzsche, la philosophie va désavouer ce moment inaugural par lequel elle s’affirme contre la poésie : la poésie dans sa dimension musicale et tragique. Il s’agit d’un moment crucial à la fois dans l’histoire de la philosophie et dans la culture européenne. Pour la première fois, le triomphe de la raison est appréhendé avec suspicion, non pas parce qu’il s’exprimerait aux dépens de la foi religieuse, mais parce qu’il s’opposerait à la profondeur de la pensée elle-même ! Des contrées de la pensée sont à découvrir par-delà et contre ce triomphe.

Mais le risque est cependant que cette redécouverte soit synonyme d’une plongée dans la culture de la langue vernaculaire qui serait un repli à l’intérieur de ses frontières. Sans faire de lien direct avec le nationalisme allemand du début du siècle dernier, on est bien obligé de se poser des questions sur la concomitance des deux événements : la réhabilitation de la poésie comme clé en vue d’une pensée plus profonde et l’affirmation « totalitaire » d’une culture, en l’occurrence germanique.

Or le paradigme arabo-musulman offre de ce point de vue d’autres perspectives. L’entre-choc des poètes dans le cadre des joutes sert ici de pré-modèle à un jeu universel entre les cultures relevant des différentes langues vernaculaires et de leurs sols. Ce qui précède le moment de la Révélation sert comme d’image inversée de ce qui peut, et de ce qui doit advenir ensuite – mais qui n’est pas advenu – dans la relation entre les différents peuples, lorsque chacun d’eux investit sa propre langue dans une relation de friction et d’émulation avec celles des autres peuples… L’expérience du Dieu unique, qui ramène dans un premier temps vers l’unité (des différentes tribus), ouvre dans un second temps vers l’infini d’un espace où il est donné à chaque peuple de manier sa langue comme une arme, mais aussi comme la caresse d’une rencontre.

 

Par Raouf Seddik

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات